Les deux ans du FacLab
Publié le 12 mars 2014

Cela faisait un bon moment que je tentais de me faire violence pour rendre visite au FacLab de l’université de Cergy-Pontoise, qui se trouve être à une quinzaine de minutes de mon lieu de travail, sans avoir vraiment trouvé le temps. Lundi dernier, plusieurs messages sur Twitter mentionnant le second anniversaire de ce FabLab m’ont enfin motivé à y faire un tour : ils proposaient une série de présentations animées par des barbus, un apéro et un nocturne.

Le FacLab, c’est bien !

Je m’y suis donc rendu avec un collègue et ami actuellement alternant à l’université de Cergy-Pontoise, et qui connait relativement bien les managers de ce FabLab. On y arrive donc vers 19h, au lieu des 18h prévu suite à un imprévu au boulot auquel se sont ajoutés les bouchons quotidiens de la vie parisienne. Première surprise : il y a pas mal de monde ! Je m’attendais à trouver des barbus, des geeks et makers de tout poil, quelle ne fut pas ma surprise d’y voir des enfants (dont le plus jeune avait 3 mois), des adultes plus ou moins vieux, et un bon nombre de membres de la gente féminine adeptes de bidouillage sur tissus et de fabrication d’objets ! Impressionné, et admiratif.

Les domaines dans lequel naviguent le FacLab sont multiples : on y trouve aussi bien des réalisations imprimées en 3D que des objets pyrogravés ou des vêtements "numériques" intégrant des LEDs, et même des PC dans des jerrycans (à l’allure de minions). Sans parler des outils présents, tels qu’imprimantes 3D en tout genre (Mendel Prusa i2, Foldarap, DOM), découpe laser et presse à t-shirt. Le tout sur un espace assez important, avec un coin détente bien confortable.

Les projets

Les projets du FacLab sont en réalité les projets portés par les personnes qui y viennent, aussi divers et variés. C’est ce qui fait la force des FabLabs, mais aussi ce qui leur est de temps en temps reproché. Cependant, on oublie une chose essentielle : le FabLab est un lieu d’échange où celui qui sait partage et celui qui veut savoir apprend, où chacun peut apporter sa brique à un édifice commun. Un brin utopique, mais les retours que j’ai pu récolter durant cette soirée ont été globalement positifs et m’ont même poussé à y participer.

Parmi les projets que j’ai pu voir :

La philosophie du FabLab

Lorsque je me suis lancé dans la réalisation d’une imprimante 3D Prusa i3, j’avais contacté le FacLab pour savoir s’il était possible de venir imprimer les pièces de base de mon imprimante, et un des responsables m’avait indiqué que l’ensemble des imprimantes 3D étaient HS. Sur le coup, je me suis demandé l’utilité de la chose, et j’ai trouvé un autre moyen de me procurer les pièces. Lorsque j’en ai discuté avec Adel, à cet apéro du FacLab, celui-ci a pointé du doigt ma fainéantise (assumée) mais surtout le fait que si j’étais si motivé par une imprimante 3D, j’aurais pu venir réparer celles présentes. Et cela m’aurait permis de rencontrer des problèmes que je vais de toute manière rencontrer avec la réalisation de mon imprimante 3D, de les résoudre (et donc de les documenter), afin de pouvoir rendre à nouveau utilisable les imprimantes, pour le bien de tous. Il a aussi ajouté que si je cherchais "juste" des imprimantes pour créer mes pièces, d’autres endroits qu’un FabLab étaient plus indiqués, comme ceux proposant un accès payant pour utiliser des imprimantes 3D. Avec le FabLab, tout le monde est gagnant. Et cela montre aussi que je n’avais pas forcément bien saisi la philosophie des FabLabs, et que ce passage au FacLab n’était donc en rien inutile !

Ils ont prévu de faire quelques nocturnes et d’ouvrir certains samedis après-midi durant les prochains mois, et je sens que je vais aller y faire un tour pour tenter de réparer les imprimantes 3D qui sont sur place, afin de me familiariser au fonctionnement de ces bestioles et pouvoir continuer le montage de la mienne en parallèle. Encore mieux, Adel m’a dit que d’autres personnes étaient sur la construction d’une Prusa i3, et que cela serait intéressant de confronter nos expériences et nos montages, durant une entrevue au FacLab. Je pense que je vais être amené à en reparler.

Le FacLab vous intéresse ?

Le site officiel du FacLab regorge de ressources sur les projets qui y sont menés, et il y a toutes les indications nécessaires si vous souhaitez vous y rendre (ce que je vous invite à faire si vous êtes en région parisienne), ou si vous souhaitez participer.

crédit photo : Ophelia Noor, via Flickr