La Nuit du Hack 2016, c’est dans deux semaines !
Publié le 17 juin 2016

La quatorzième édition de la Nuit du Hack arrive à grands pas et se déroulera les 2 et 3 Juillet prochain à Disneyland Paris. Après un passage éclair à l’Académie Fratellini l’année dernière, l’évènement est de retour au pays de Mickey avec des conférences, des ateliers et des challenges, la routine habituelle quoi. L’occasion de découvrir ce qu’est le hacking, voire d’approfondir ses connaissances en sécurité informatique, en bidouillage matériel, en impression 3D, en lockpicking, et même de rencontrer des vraies personnes !

Les nouveautés du cru 2016

Cette année, plusieurs nouveautés ont été pensées par les organisateurs. La première d’entre elles (et à mon sens non la moindre) concerne l’aménagement des talks qui débutent à 10h00 le matin pour terminer vers 23h00, avec tout plein de pauses de prévues pour échanger, manger, boire, et tailler une bavette avec les conférenciers. C’est plutôt appréciable pour ceux qui ont connu le rush des années précédentes.

Autre nouveauté, la Nuit du Hack s’étend ! Tout l’espace de conférence du New York Hotel est réservé pour l’évènement, ce qui doit représenter environ 5000 mètres carré dédié à la Nuit du Hack, avec des zones spécifiques à chaque partie : une zone pour le wargame, une zone pour les conférences, une autre pour le CTF privé, etc... Ce qui veut aussi dire plus de place pour circuler, se poser, et pas de changement de disposition de la salle principale.

Les trucs à ne pas rater

Comme chaque année, il y a quelques pépites à ne pas louper dans les conférences et les ateliers. J’en ai repéré quelques unes que je vous recommande chaudement.

Côté conférences, celle de Renaud Lifchitz intitulée Revue de sécurité du protocole ZigBee d’une box TV française semble prometteuse : j’avais déjà analysé et présenté en catimini il y a quelques années une étude d’une box TV française (et c’était pas glorieux), je pense qu’on devrait avoir la même chose avec en plus un aperçu du protocole ZigBee.

Du côté du hardware, la conférence de Sebastien Dudek intitulée House intercoms attacks, when frontdoors become backdoors (ou "Attaques des interphones, quand les portes d’entrée deviennent des portes dérobées") semble elle aussi très intéressante et mérite de s’y attarder. On peut s’attendre à y voir des attaques matérielles, un décortiquage d’interphone et des conséquences désastreuses sur la sécurité.

Enfin, la conférence de Olga Kochetova intitulée Trust No One. ATMs and their dirty little secrets présentera les petits secrets des distributeurs de billets, du réseau de communication sur lequel ils sont interconnectés jusqu’aux attaques matérielles et logicielles développées par des braqueurs d’une nouvelle génération. Ca promet d’être instructif !

En ce qui concerne les workshops (ateliers), je recommande les suivants :

Ne loupez pas le dernier de ma liste, Didier Stevens est l’auteur d’outils comme oledump très utiles lors d’investigations numériques et une très bonne source d’information quant à l’analyse de fichiers Office malveillants. Bon par contre ça sera en anglais et faudra suivre, mais à ne pas louper !

De mon côté, je vais aussi animer un petit workshop sur la conception du badge électronique de la dernière édition, si vous en avez eu un l’année dernière et que vous souhaitez explorer ses fonctionnalités, c’est l’occasion de l’amener et de découvrir comment développer sur celui-ci ! Je donnerai des exemples (code source inclus) afin de transformer le badge en gadget utile :).

Socialisons

Autre grande nouveauté cette année, j’ai limité mon implication dans l’évènement afin de pouvoir (enfin) en profiter et socialiser ! Soyons honnêtes, cela fait presque 8 ans que je n’ai pas profité à fond de l’évènement et pu discuter avec tout plein de gens (et accessoirement boire des bières). Je pense que plusieurs d’entre vous se reconnaîtront, pour avoir essayé de me payer des coups alors que j’étais en plein rush :D. Bref, cette année, je prends mon temps.

On se retrouve là-bas !