Après le TV-B-Gone, le PC-B-Gone !
Publié le 12 décembre 2013

J’avais promis aux soutiens de Open It un hardware collector, et j’avoue avoir assez longtemps hésité sur ce que serait celui-ci. En effet, je ne souhaitais pas réaliser plus de 39 machins électroniques qui me boufferaient tout le budget (aucun intérêt), mais pas non plus faire quelque chose de naze. Je me suis donc dit que pour être efficace, il fallait faire un truc con. Peut-être le truc le plus con du monde, mais qui soit jouissif au possible. Et l’idée du PC-B-Gone a germé.

Quand un court-circuit fait chauffer le cerveau

Il y a de cela plusieurs années, j’avais un ordinateur portable de marque moyenne qui m’a fait bien peur : en y insérant une clef USB il s’est éteint d’un coup, et impossible de le redémarrer. Après investigation, il s’est avéré que les contacts du port USB étaient tordus, signe certain d’une tentative d’utilisation d’une clef USB sous emprise d’alcool, accompagné très probablement d’un esprit de déduction hors-norme (je vous laisse libre d’imaginer la scène). Toujours est-il qu’après déconnexion de la batterie et de l’alimentation secteur, puis reconnexion de ceux-ci, l’ordinateur redémarre comme si de rien n’était. Etrange.

Pour le coup, je n’ai pas vu un intérêt quelconque à cet incident, j’en ai juste déduit que le port USB était mort, un point c’est tout. Cependant, en y repensant quelques mois plus tard, et en consultant la documentation de référence de la norme USB, j’ai trouvé ma réponse. Il y est indiqué qu’en cas de court-circuit, le port USB doit être désactivé, et à défaut protégé. Ce que faisait ma machine : un court-circuit présent, l’alimentation passe en protection afin de protéger la machine. Sauf que là, ce n’est pas le seul port USB qui trinque, mais l’alimentation complète de la carte mère. Tout simplement.

Le PC-B-Gone, l’idée la plus idiote que j’ai pu avoir

Grand amateur de TV-B-Gone, ce système permettant d’éteindre les TVs en masse et à distance (cf. Furrtek à la Paris Game Week), j’ai donc eu l’idée de faire un périphérique USB réalisant un court-circuit. Tout simplement. Si l’idée peut sembler tout ce qu’il y a de plus débile (et elle l’est), des perspectives nouvelles s’offrent à nous : de nombreux périphériques et systèmes informatiques intègrent un port USB. La grande question que l’on va être amené à se poser : que se passe-t-il quand on y connecte un bidule qui effectue un court-circuit ?

Côté réalisation, cette bidouille est à la portée de quiconque possède une vieille clef USB et un fer à souder. Il suffit d’ouvrir la clef, de souder un strap entre les broches 1 et 4 du connecteur (les broches extérieures) à l’aide d’une chute de patte de résistance par exemple. Remontez votre clef USB, et vous avez le pire piège à idiot que l’on puisse imaginer.

Pour les soutiens du projet Open It, j’ai réalisé un circuit qui intègre de base le court-circuit sur USB, qui peut servir de porte-clef et qui peut donc être inséré dans n’importe quelle fiche USB de type A. j’ai testé sur plusieurs ordinateurs chez moi, et ça n’a pas loupé : ils se sont tous éteints immédiatement. Idem au boulot. Au grand désespoir des collègues.

Oui mais après ?

Après ? Oh, rien de bien plus idiot. J’ai récemment pris l’avion par exemple, et j’ai trouvé un port USB sur l’écran intégré au siège. Ma voiture est équipée d’un port USB intégré, permettant de lui donner de la musique à jouer. Les systèmes de développement de photos dans les supermarchés environnant ont aussi des prises USB, tout comme les ordinateurs portables en exposition. Pire, le nouveau compteur EDF en beta chez certaines personnes en possède aussi (merci à toi, geek en puissance qui m’a donné cette info lors du meet de décembre ;).

MAJ du 12/12/2013 :

Le comportement observé dépend des spécifications de la carte mère : si son constructeur a bien pris compte de la norme USB, seul le port ou le hub doit voir son alimentation coupée. Si c’est le cas, vous ne devriez plus pouvoir vous servir du port USB après insertion de la clef piégée. Si celle-ci implémente une protection plus sommaire, comme par exemple la coupure d’alimentation complète, l’ordinateur s’éteindra d’un coup. Les Macs ne semblent pas touchés par l’extinction intempestive.

Si vous souhaitez indiquer une machine vulnérable à cette attaque (ou pas), vous pouvez le faire sur la page dédiée sur le wiki Open It.

Si certains sont intéressés par un PC-B-Gone sérigraphié, qu’ils me fassent signe par email : j’ai moyen d’en produire de nouveaux au besoin. Attention, la sérigraphie diffèrera un peu, la version affichée ici étant un collector pour les soutiens du projet Open It =).

NOTE IMPORTANTE

J’avoue ne pas avoir testé dans ma voiture ou dans l’avion, par peur que quelque chose se produise (je tiens à ma vie et pas envie de finir piéton). Libre à vous de tester, mais attention : je ne pense pas que les hubs USB ou tout autre périphériques ne reposant pas sur un système informatique acceptent légitimement ce type de hack. Ne perdez pas de vue qu’un système ne respectant pas correctement la norme USB peut subir des dégâts, je vous encourage donc à éviter tout particulièrement les bidules non-informatiques possédant un port USB tels que les chargeurs, les hubs ou PC d’origine inconnue.

« Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue. » - Albert Einstein.